08/12/2018

FDJ : le droit à l'égalité des chances avec un handicap

La Fondation Française des jeux a, historiquement, œuvré en faveur de l'insertion des personnes handicapées. Pour comprendre, petit voyage dans le passé... L'histoire commence après la Première Guerre mondiale. A l'époque, les mutilés de guerre, plus communément appelés « gueules cassées », n'ont droit à aucune pension d'invalidité. Leur vient alors une idée originale : créer une tombola. L'opération connaît un tel succès que l'Etat doit intervenir pour la réguler. Et c'est ainsi que naît, en 1933, la Loterie nationale au profit des « anciens combattants et des calamités agricoles ». Mais quel héritage a-t-elle laissé ? 85 ans plus tard, l'heure est au bilan.

Une intégration inégalitaire

« Liberté, égalité, fraternité » dit la devise française. Même credo pour les personnes handicapées ? Particulièrement concernée par le deuxième pilier de la République, la Fondation FDJ a chargé Opinion way de réaliser une étude intitulée « Les Français et l'égalité des chances ». Conclusion : 75 % d'entre eux pensent qu'elle n'a pas changé, voire a reculé (36 %), ces dix dernières années. 90 % considèrent être « bien intégrés » mais estiment que la société « n'intègre pas bien » les plus âgés, les jeunes, les personnes en situation de précarité économique ou handicapées. Une impression justifiée puisque 79 % des personnes handicapées se sentent « moins bien intégrées », ce sentiment s'illustrant, notamment, par les discriminations qu'elles subissent. Un quart des Français déclarent avoir été victimes de discriminations mais ce chiffre passe à 50% pour les personnes en situation de handicap.

Un changement de cap

En 2017, la FDJ opte pour une nouvelle orientation. Une fois de plus, elle met le cap sur « l'égalité des chances », avec l'intention de favoriser l'éducation et l'insertion, allouant  18 millions d'euros sur 5 ans pour mener à bien cette mission. En 2018, elle lance un appel à « grands projets ». Objectif : soutenir des associations pendant deux ans, histoire de mettre toutes les « chances » de leur côté... 150 dossiers ont été déposés. Sur les cinq projets retenus, deux concernent spécifiquement le handicap.

L'insertion par le jeu

La fabrique solidaire Simplon facilite l'insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de handicap via des outils ludiques et interactifs tandis que l'Association régionale pour l'intégration des personnes en situation de handicap ou en difficulté (ARI) propose d'utiliser le jeu comme levier d'apprentissage : pédagogies alternatives basées sur les neurosciences et jeux Montessori pour les apprentissages dans les unités d'enseignements, création d'un dispositif ludique pour développer les habiletés sociales, réalisation d'un MOOC gratuit pour sensibiliser le grand public au handicap. « Le recours aux pratiques ludiques apporte une valeur ajoutée au processus d'intégration des bénéficiaires visés, en difficulté de toutes natures », souscrit Edith Arnoult-Brill, secrétaire générale de la Fédération unie des auberges de jeunesse et administratrice de la Fondation.

 

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Actus sur Handicap.fr

11:40 Publié dans Jeux | Lien permanent | Commentaires (0)

Téléthon : une édition bousculée par les "gilets jaunes"

"Pour des raisons de sécurité", le Téléthon, marathon caritatif unique en son genre avec ses 30 heures de diffusion en direct, se déroulera cette année "en direct des studios de France Télévisions en région parisienne", a annoncé le groupe audiovisuel public.

Risques de débordements

Oubliées donc les deux grandes bulles transparentes installées sur la place de la Concorde, à l'extrémité des Champs-Élysées, par crainte de nouveaux débordements. Par sécurité, l'Alliance maladies rares, qui fédère plus de 200 associations, a elle annulé sa "Marche des maladies rares" prévue samedi midi au Jardin du Luxembourg. A Bordeaux, selon les médias locaux, le village du Téléthon, qui devait regrouper 23 tentes dans le centre-ville, a été annulé après consultation avec la mairie. Au grand regret de Christian Capdeville, l'un des organisateurs interrogé par France Bleu Gironde, "triste, au regard de la perte que cela représente pour nous en termes de collecte de fonds".

Après Johnny en 2017 !

Comme chaque année, des dizaines d'animations sportives, musicales et festives sont prévues dans chaque département pour récolter des dons. "Quelques événements sont annulés pour des raisons de sécurité (...) mais ça n'est pas la majorité", a rassuré mercredi une porte-parole d'AFM-Téléthon. "Le Téléthon continue", insiste l'association organisatrice de l'événement, qui en est à sa 32e édition et dont le chanteur Pascal Obispo sera le parrain cette année. L'édition 2017 avait permis de récolter 89 millions d'euros pour la recherche sur les maladies rares. Un chiffre déjà en baisse par rapport à 2016 (93 millions), déclin en partie attribué à la concomitance avec l'hommage populaire à Johnny Hallyday, lui aussi retransmis en direct.

Une érosion de la générosité ?

Autre élément qui pourrait freiner les dons : l'érosion générale de la générosité des Français, dans un contexte de tensions sur le pouvoir d'achat et de refonte du cadre fiscal (hausse de la CSG pour les retraités, suppression de l'ISF et prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu). Le syndicat France Générosités, qui fédère 97 associations et fondations, a constaté une baisse de 6,5% des dons chez ses membres au premier semestre. "Nous sommes pleinement conscients que la participation au Téléthon représente cette année un effort supplémentaire pour les ménages les plus modestes et les plus généreux, notamment les retraités impactés par la hausse de la CSG", a indiqué à l'AFP Claire Schiller, directrice marketing de l'AFM-Téléthon. "Cette année, les victoires que nous présenterons (...) démontrent que cet effort est utile, qu'il est efficace pour les familles et pour les malades", a-t-elle ajouté.

Une nouvelle ère

Le Téléthon veut montrer qu'on est "entré dans une nouvelle ère" : celle où "on parle de guérison" pour ces maladies génétiques rares, une perspective impossible il y a encore quelques années, a observé Serge Braun, directeur scientifique de l'Association française contre les myopathies (AFM), cette semaine devant la presse. Maladies du système immunitaire, du sang, des muscles, etc. Plus d'une centaine d'essais cliniques dans le monde montrent en effet les résultats prometteurs et parfois spectaculaires des thérapies géniques. Sur neuf médicaments enregistrés ou en cours d'enregistrement qui utilisent cette nouvelle voie thérapeutique, six ont bénéficié directement ou inNouvel essai dans une maladie du foiedirectement d'un financement du Téléthon, a ajouté M. Braun.

Nouvel essai dans une maladie du foie

Mardi, un nouvel essai a débuté en France pour évaluer les effets de la thérapie génique dans la maladie de Crigler-Najjar, une maladie du foie très rare qui oblige les patients à passer plus de 12h par jour sous des lampes UV pour détruire la bilirubine, un pigment jaune en excès dans leur sang et toxique pour le cerveau. A terme, 17 patients en Europe seront inclus dans l'essai de ce traitement prometteur, qui a déjà coûté 18 millions d'euros du Généthon, le laboratoire de recherche créé par l'AFM, à Evry (Essonne).

Les dons au Téléthon déductibles des impôts à 66%, peuvent être faits par téléphone (3637) ou sur le site  www.telethon.fr.

 

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Actus sur Handicap.fr

11:31 Publié dans Blog | Lien permanent | Commentaires (0)

Budget CNSA 2019 : un peu plus pour l'autonomie !

Résumé : Le budget de la CNSA est en hausse de 0,8% pour 2019. Il traduit la mise en œuvre des récentes décisions du gouvernement : habitat inclusif, situation critique, stratégie autisme... 

Par Handicap.fr / Emmanuelle Dal'Secco, le  

Lire les réactions et réagissez !

En 2018, la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie) a géré un budget de plus de 26,59 milliards d'euros. C'est la 3ème mouture pour l'année 2018. Il intègre, suite à une hausse de recettes, l'augmentation des concours versés aux départements pour financer les aides individuelles aux personnes âgées et aux personnes handicapées : +59,6 millions d'euros pour l'allocation personnalisée d'autonomie (APA) et +8,5 millions d'euros pour la prestation de compensation du handicap (PCH). Cette augmentation résulte de nouvelles prévisions de recettes plus favorables.

Et en 2019 ?

En 2019, son budget prévisionnel est en très légère hausse (+0,8%), soit 26,812 milliards d'euros. 22,395 financeront le fonctionnement des établissements et services médico-sociaux et 130 millions d'euros participeront à leur rénovation (nouveau plan d'aide à l'investissement). Par ailleurs, 2,21 milliards d'euros permettront de couvrir les dépenses d'allocation personnalisée d'autonomie (APA) des départements et 607,2 millions d'euros leurs dépenses de prestation de compensation du handicap (PCH). Ce budget traduit aussi la mise en œuvre des récentes décisions du gouvernement : accompagner le développement de l'habitat inclusif (15 millions d'euros), financer une mesure d'accompagnement des personnes en situation critique (15 millions d'euros), mettre en œuvre la stratégie autisme (30 millions d'euros), renforcer la présence de personnel soignant au sein des EHPAD (123,7 millions d'euros). 

Concertation autonomie et grand âge

Le Conseil de la CNSA proposera par ailleurs sa contribution à la Concertation autonomie et grand âge qui doit avoir lieu fin janvier 2019, avec l'objectif d'assurer la pleine et entière citoyenneté de la personne, quel que soit son âge, sa situation de santé ou de handicap et l'affirmation du « chez-soi » qui détermine la capacité de la personne à vivre au cœur de la société. Fin janvier, le Conseil sera en mesure de proposer un scénario incluant la gouvernance et le financement des politiques de l'autonomie. Pour cela, il renforce son fonctionnement et installe son comité permanent et des commissions spéciales.

 

Handicap.fr vous suggère les liens suivants :

Actus sur Handicap.fr

 

Trouver une location adaptée pour les vacances (Wilengo)

Trouver un logement adapté pour les vacances selon ses besoins et ses envies, c'est simple et facile sur Wilengo. Wilengo est une plateforme collaborative de location adaptée handicap pour les vacances.


Voir la vidéo WILENGO

« J'aimerais pouvoir partir en vacances avec mes petits enfants. Les escaliers me posent problèmes car j'ai peur de tomber.»
« Je suis invitée à un mariage, mais j'ai peur de ne pas pouvoir y aller si la chambre n'est pas adaptée. »
« Quand je ne suis pas chez moi je suis perdu. J'ai besoin de repères pour me débrouiller quand je pars en week-end avec des amis. »

Pour les personnes qui necessitent des équipements particuliers, Wilengo propose une recherche qui allie besoin et envie d'évasion.

Chercher

1. Choisisez un type de vacances : mer, montagne, campagne, ville
2. Indiquez les équipement qui vous sont necessaires
3. cliquez sur «rechercher».

Trouver

Explorez les logements proposés. Pour choisir, prévoir et anticipez votre séjour au maximum, vous disposez de plusieurs outils :

  • Photo des lieux et des équipements adaptés
  • Détails du logement
  • Chat box avec le propriétaire

Les avantages Wilengo

  • Confiance
    La possibilité d'échanger directement avec le propriétaire pour préparer au mieux le voyage.
  • Prix 
    Pas de « surfacturation Handicap ».
  • Simplicité
    Une recherche simple des équipements dédiés Handicap disponibles dans la location.
  • Tranquilité
    Une assistance Médicale opérée par AXA incluse dans la location.
    (offre unique sur le marché collaboratif)

L'Assurance Voyage

Chaque location réalisée par l'intermédiaire de Wilengo inclus une Assurance Voyage définie sur mesure pour Wilengo et gérée par AXA pour être au plus proche des besoins de nos voyageurs.

Elle comprend :

  • Une ligne téléphonique directe en cas de difficultés.
  • Une asistance aux personnes : rapatriement médical, visite d'un proche, prolongation de séjour.
  • Une avance des frais d'hospitalisation.
  • Une assurance Bagages pendant les transports vers et depuis le lieu de la location.
  • Des frais de recherche et de secours.

 

Informations et liens complémentaires

Ford Tourneo Custom Independance (ACA)

Le Ford Tourneo Custom Independance allie une superbe accessibilité avec un intérieur spacieux et confortable.Idéal pour les passagers en fauteuil roulant ainsi que pour les accompagnants valides.

Le Ford Tourneo Custom Independance vous permet un voyage en fauteuil roulant sûr, en sécurité et convivial.

La rampe innovante EasyFold ne nécessite qu'un léger effort de levage, ce qui facilite l'entrée et la sortie du fauteuil roulant.

Le fauteuil roulant est maintenu grâce à des enrouleurs avant et arrière, une ceinture 3 points assure la sécurité du passager.

Avec une capacité de jusqu'à 7 passagers plus un ou deux fauteuils roulants, le Ford Tourneo Custom Independance est le véhicule idéal pour les grandes familles ou les petits groupes.

Caractéristiques techniques

  • Dimensions intérieures 
    - Hauteur de passage arrière : 1,48 m
    - Hauteur intérieure :  1,48 m
    - Largeur de passage de rampe :1,32 m
    - Longueur de rampe : 0,75 m
  • Dimensions extérieures
    - Hauteur :1,98 m
    - Largeur : 1,98 m
    - Longueur : 4,97 m
  • Capacité du réservoir : 45 L
  • 2 configurations possibles : version court et version twin

Modèles en stock

  • Court
    - Trend 130 BVA
    - Titanium 130 BVM
    - Titanium 130 BVA
  • Lon "Twin"
    - Trend 105 BVM
    - Trend 130 BVA
    - Titanium 130 BVM
    - Titanium 120 BVA

Options supplémentaires

  • Siège strapontin droit
  • Siège strapontin gauche

Le Ford Tourneo Custom Independance est testé et certifié pour répondre aux normes les plus élevées en matière de transport adapté.


Informations et liens complémentaires

 

Plus d'infos

A.C.A.
Par ACA 
 Ford Tourneo Custom Independance (Illustration n° 1)
 
Ford Tourneo Custom Independance (Miniature n° 1) Ford Tourneo Custom Independance (Miniature n° 2) Ford Tourneo Custom Independance (Miniature n° 3)