22/07/2017

Aides techniques d’occasion, le bon plan

Comment s’équiper en fauteuil roulant et en aides techniques à moindre coût ? Pourquoi ne pas tenter le matériel d’occasion ? Depuis 2015, la fédération d’entreprises d’insertion Envie, spécialisée notamment dans le recyclage des déchets électriques et électroniques et présente sur cinquante sites en France (2 600 salariés), met progressivement en place un réseau de réemploi dédié à ce matériel : Envie autonomie.

Une manne inexploitée

Envie a identifié plusieurs “filières”.

  • Les établissements et maisons de retraite qui gardent souvent les équipements des résidents après le décès car les familles ne souhaitent pas les reprendre mais qui ne peuvent souvent pas les réutiliser puisqu’ils correspondent à une pathologie précise.
  • Les particuliers, après un décès ou quand la pathologie évolue.
  • Les revendeurs reprennant l’ancien matériel au moment d’un renouvellement.
  • Les pharmaciens et distributeurs en location qui renouvellent régulièrement leur parc.

Pour évaluer ce potentiel, chaque site Envie engagé dans la démarche de réemploi mène une étude. En 2016, par exemple, le questionnaire d’Envie Nancy, auxquels ont répondu cinquante pharmacies, cinquante Éhpad, trente professionnels et trente particuliers, a évalué à un minimum de 1 500 le nombre d’équipements à ce moment-là prêts à être collectés en Lorraine.

Des besoins non satisfaits

Cette offre d’occasion s’adresserait aux personnes :

  • Bénéficiant d’une couverture sociale mais ne pouvant assumer les restes à charge.
  • Ayant besoin d’un deuxième équipement pouvant rester à la maison, chez la nourrice ou les parents en garde alternée.
  • Souffrant d’une pathologie évolutive nécessitant de changer très souvent de matériel.
  • Privées de couverture sociale car leurs droits à la CMU tardent à être mis en place ou que ce sont des primo-arrivants.

Mais aussi à des professionnels :

  • Établissements au budget limité, fonctionnant sur dotation annuelle. « Plus de 80 % des Éhpad ayant répondu à notre questionnaire sont prêts à utiliser du matériel rénové et garanti pour investir davantage dans le personnel soignant », indique Lysiane Serret, à Nancy.
  • Distributeurs souhaitant renforcer leur parc de location.

Mais le réseau Envie n’a pas pour vocation de répondre à des besoins très spécifiques nécessitant une personnalisation complexe. Sa cible est majoritairement la personne âgée en perte d’autonomie.

Angers, site pionnier

Le premier site à s’être lancé reste celui d’Angers. L’idée a été soufflée en 2012 au président de l’association Envie Anjou, Michel Drelon, très investi dans le secteur du handicap, par le Comité local du handicap du Maine-et-Loire. Après une étude de faisabilité auprès de soixante interlocuteurs (établissements, associations, MDPH…) et une première collecte test, la production se met en place début 2015.

Depuis 2016, Envie Anjou est financée par la CNSA pour essaimer sur d’autres sites, dans le cadre d’un appel à projets d’économie circulaire autour des aides techniques.

Ainsi, Envie Rennes a lancé son offre en mars, Envie Nancy en juin (ateliers à Toul) et Strasbourg, Lyon comme Saint-Étienne sont en cours d’étude préparatoire. Le réseau devrait aussi s’étoffer d’antennes pour une distribution de proximité. La première ouvrira en septembre à La Roche-sur-Yon.

Une partie du personnel en insertion

Cette filière a déjà créé plusieurs dizaines d’emplois, dont les deux tiers réservés à des personnes qui en étaient éloignées, voire même en situation de handicap. Une partie est formée au Cerah (Centre d’études et de recherche sur l’appareillage des handicapés) en Moselle ou en région parisienne. Nancy a, de son côté, initié une action de formation expérimentale au Greta de Lorraine, “Technicien de maintenance matériel médical”, qui démarrera en octobre 2017. Douze personnes doivent suivre 420 heures de formation en alternance.

Une rénovation minutieuse

Après examen, 70 % des aides techniques ne sont pas conservées mais envoyées vers la filière déchets. C’est le cas de celles en trop mauvais état, plus du tout au goût du jour (en alliages trop lourds, par exemple), trop personnalisés (fauteuils verticalisateurs thermomoulés, par exemple) ou invendables car collectés en trop grand nombre.

Pour les 30 % réemployés, chaque équipement est presque entièrement démonté, nettoyé (mais pas repeint) et toutes les pièces vérifiées. Les fauteuils électriques sont déprogrammés. Puis les équipements sont remontés, les pièces trop personnalisées (repose-jambe étendu…) remplacées par des pièces standard afin de trouver plus facilement un acquéreur. Les batteries et toutes les pièces sensibles par des neuves même si elles fonctionnent encore. Les coussins et matelas sont systématiquement changés pour ensuite être testés, renettoyés, aseptisés à la vapeur sèche. Tout ce qui n’est pas réutilisé ou réutilisable en pièces détachées (accoudoirs, barrières, roues…) part en filière de recyclage.

La vente se fait prioritairement aux personnes aux faibles ressources et aux établissements partenaires dans les locaux d’Envie (chaque site aménage un showroom) ou – le plus souvent – au domicile, généralement à 100 kilomètres à la ronde. Incapable de « produire » en série, Envie ne propose pas de catalogue. Uniquement les produits de son stock. Angers et Rennes les présentent sur leur site internet. Un site commun national, www.envie-autonomie.org, devrait voir le jour.

Les prix sont généralement situés entre 50 et 70 % moins chers que ceux du marché neufs. Envie propose également des prestations de location, à la semaine, et de maintenance ou de réfection des assises et accoudoirs, ouverte à tous les utilisateurs (facturée à l’heure, en sus des pièces, qui peuvent être d’occasion, donc meilleur marché).

Des freins à lever

Développer une telle filière suppose cependant que soient levés certains freins.

  • La réticence des utilisateurs à choisir l’occasion pour des questions d’hygiène et de sécurité ainsi que celle des prescripteurs à y orienter leurs patients. « La vraie question est : suis-je prêt à acheter de l’occasion pour mes parents ? », soulève ainsi Philippe Robin d’Envie autonomie Angers. Pour cela, la fédération Envie met en avant ses certifications qualité, sécurité et environnement (normes Iso 9001, Iso 14001 et Ohsas 18001) obtenues pour ses autres activités et travaille à une future certification dédiée à son offre Envie autonomie par le Cerah. Par ailleurs, toutes les aides techniques sont garanties un an (pièces et main d’oeuvre).
  • Le remboursement par la sécurité sociale. Pour le moment, la Sécurité sociale ne rembourse que ce qui figure sur la LPPR (Liste des produits et prestations remboursables), ce qui n’est pas le cas du matériel rénové. Or, sans financement, l’achat de tels équipements ne peut qu’être limité aux personnes sans couverture sociale ou souhaitant un deuxième équipement. Mais rien n’empêche les CPAM de conventionner localement avec Envie pour des aides précises. Ainsi, Envie Rennes a obtenu l’agrément de distributeur par la CPAM d’Ille-et-Vilaine, ce qui permet aux clients de son service de location d’accéder au remboursement sécurité sociale. Pour l’achat de matériel rénové, la CPAM d’Ille-et-Vilaine accorde également des aides, sur son fonds social, uniquement sous condition de ressources.
  • Le levier des Départements, de la CAF, et des mutuelles. Rien n’interdit que la PCH, versée par les départements après étude des droits en MDPH, finance du matériel de seconde main s’il est conforme et garanti. Toute personne concernée peut donc solliciter son département (et donc sa MDPH). L’AEEH (allocation éducation enfant handicapé) peut aussi intervenir pour la solvabilisation d’aides techniques pour les personnes de moins de 20 ans qui y sont éligibles. Enfin, ici ou là, des contacts sont également pris avec des mutuelles pour envisager un partenariat.
  • Le financement de la filière. Contrairement aux déchets électriques et électroniques, pour lesquels Envie reçoit un financement issu de l’éco-participation à l’achat, les aides techniques ne comptent pas d’éco-participation. Mais localement, certains sites Envie bénéficient du soutien, pour la création de leur filière (location d’un entrepôt, achat d’un camion, d’outillage…), des conférences des finances et de divers partenaires. Élise Descamps

06/05/2017

fauteuilb tout terrain vous avez dit...

Résultat de recherche d'images pour "humour fauteuil"

01/09/2016

Pharmacie à domicile Zur Rose: pourquoi ne pas l’essayer!

Plus de 190 000 clients satisfaits ont appris à apprécier les services de Zur Rose et y commandent leurs médicaments régulièrement.

Pratique

  • Economie de temps
  • Faites livrer votre commande à l’adresse de votre choix (à la maison ou au travail)
  • Facturation directe à votre caisse-maladie

Rapide

  • Votre médecin peut faire parvenir votre ordonnance par voie électronique à Zur Rose, pour un traitement ultra-rapide.
  • Vous recevez vos médicaments en l’espace de 24 à 48 heures.

Sûr

  • Votre emballage sera vérifié deux fois par l’équipe de pharmaciens Zur Rose.
  • Vous recevez votre commande dans un emballage discret.
  • Une étiquette identifie les médicaments devant être gardés au frais.

Avantageux

  • Vous ne déboursez aucune taxe de pharmacie (validation des médicaments et validation des traitements).
  • Vous économisez jusqu’à 12% sur les génériques et les préparations originales.

http://www.medi-zurrose.com/fr

mobilité automobile

  • Dijeau Carrossier
    Dijeau Carrossier
    Adaptations carrosserie pour le transport de personnes en fauteuil roulant - Agréé toutes marques.
    Consulter la fiche détaillée

  • Groupe Gruau
    Groupe Gruau
    40 ans d'expérience dans le transport des personnes à mobilité réduite.
    Consulter la fiche détaillée

  • Handi mobil
    Handi Mobil
    Spécialisée dans l'aménagement, l'équipement et l'adaptation des véhicules pour personnes à mobilité réduite.
    Consulter la fiche détaillée

  • MCA - Handicap
    MCA
    Soucieuse de vous apporter une qualité de service optimum, MCA a sélectionné toute une gamme de produits afin de redonner l'autonomie et l'indépendance que toute personne est en droit d'attendre.
    Consulter la fiche détaillée

    Haut

  • Morice Constructeur
    Morice Constructeur
    Depuis plus de 38 ans, Morice Constructeur développe, produit et commercialise des solutions innovantes pour vous simplifier la vie.
    Consulter la fiche détaillée

  • Paravan : Liberté - Égalité - Mobilité...
    Paravan
    Savourez votre mobilité automobile journalière sans l´aide d´une tierce personne.
    Consulter la fiche détaillée

  • Pimas, Créateur d'Autonomie
    Pimas
    Depuis maintenant plus de 30 ans, Pimas installe et adapte les véhicules des personnes à mobilité réduite. Aides à la conduite, au transport, au transfert,.....
    Consulter la fiche détaillée

  • Vehixel
    Vehixel
    Solutions adaptées et services pour le transport en commun.
    Consulter la fiche détaillée

 

Magazine Faire Face sept-oct 2016 N° 745

 

Couverture Magazine Faire Face sept oct 2016 PCH Bien informes pour des besoins mieux compenses

PCH aides techniques, logement, transports… – Bien informés pour des besoins mieux compensés – Magazine Faire Face sept-oct 2016 N° 745

5,70 

En plus de l’aide humaine, la prestation de compensation du handicap (PCH) couvre d’autres frais. Besoin d’une aide technique (fauteuil roulant, siège de douche…). De faire aménager votre logement pour avoir une salle de bains et/ou une cuisine accessibles ? D’adapter votre véhicule, de passer le permis de conduire ou de vous procurer un chien d’assistance ? Dans tous ces cas, et bien d’autres, la PCH intervient selon des règles très précises, avec des conditions de prise en charge, des montants et des durées d’attribution qui diffèrent selon l’élément concerné. L’objectif de ce dossier ? Vous aider à vous y retrouver dans des procédures souvent complexes… décryptées pour vous.

Sommaire Magazine Faire Face sept oct 2016 PCH Bien informes pour des besoins mieux compensesEn plus de ce dossier sur la prestation de compensation du handicap et ses éléments aides techniques, logement, transports…, vous trouverez notamment dans les nombreuses rubriques de ce numéro de 68 pages :

Droits/Question du lecteur – Suis-je exonéré(e) des taxes sur les véhicules polluants ? Avec aussi toutes les précisions sur la taxe à l’achat. Par Franck Seuret

Droits/Focus – Handicap : qui prendra soin de mon enfant après ma mort ? Tutelle, curatelle, institution, placement familial, transmission du patrimoine… : aujourd’hui, il existe de nombreux outils à la disposition des parents pour protéger leur enfant. Par Adélaïde Haslé

Santé/Focus Nutrition : le pouvoir de l’assiette. Si tout ne peut pas se résoudre par la nourriture, cette dernière influe sur la santé. Sommeil, vue, forme ou transit, certains aliments s’avèrent de véritables alliés. Par Johanna Amselem

Portfolio – Zen Lefort – Témoignage en images sur la vie du Centre Thien Phuc à Ho Chi Minh Ville, au Vietnam, qui accueille, dans des conditions précaires, 55 enfants en situation de handicap.

Aides techniques/Bien choisir – Votre déambulateur. Une aide technique qui procure autonomie et sécurité lors de vos déplacements. Tous les poins essentiels à ne pas manquer. Par Olivier Clot-Faybesse

Vie sociale/Emploi-formation. Cumuler sa pension et des revenus professionnels. Travailler tout en percevant une pension d’invalidité du régime général c’est possible. Détails sur la procédure à suivre et les droits afférents. Par Franck Seuret

Vie sociale/Sport – Haltérophilie- Haut les muscles ! Pour les amateurs d’un sport individuel de force qui améliore la vie quotidienne. Par Élise Descamps