08/12/2018

Sexualité et handicap : une campagne vise les députés

Les députés interpellés sur un sujet « en dessous de la ceinture » qui les concerne ! Ça se passe le 3 décembre 2018, à l'occasion de la Journée internationale des personnes handicapées, à l'initiative de l'Appas (Association pour la promotion de l'accompagnement sexuel). « Chez la personne en situation de handicap, il y a des sentiments, des envies et des désirs que la société ne veut pas voir. Il y a surtout une réalité que nous souhaitons mettre en lumière. Et un tabou que nous voulons faire tomber », explique Marcel Nuss, son fondateur, essayiste, conférencier et auteur de nombreux ouvrages sur ce thème.

Une proposition de loi

L'association, créée en 2013, milite depuis des années pour qu'une loi soit votée afin de légaliser l'accompagnement à la vie affective et à la santé sexuelle, comme c'est le cas dans d'autres pays européens tels que l'Allemagne, la Suisse ou les Pays-Bas. Via cette campagne, elle met à disposition des parlementaires un projet de loi qui vise à légaliser et à réglementer cette pratique via un encadrement et une formation strictes. « La sexualité, ce n'est pas le sexe, précise Marcel Nuss. C'est une présence. Un partage. Une chaleur. C'est être avec l'autre. Et tout le monde aspire à l'être. ». A ce titre, l'association forme des accompagnants sexuels et, à ce jour, a reçu près de 1 200 demandes d'accompagnement, a permis près de 400 accompagnements sexuels et a formé 52 personnes (dont 40 % d'hommes), volontaires et autonomes. En 2015, elle recevait, pour son engagement, le coup de cœur du jury prix OCIRP Handicap (article en lien ci-dessous).

Des conférences en décembre

Imaginée et conçue par l'agence de communication no feelings, cette campagne se déclinera en mailing à destination des députés et députées -il existe deux affiches : hommes et femmes-, en affichage, sur le web et en social média via l'hashtag #EnDessousDeLaCeinture. Afin de soutenir ce lancement, des conférences sont programmées, à Nantes (le 7 décembre) puis à Clichy (le 13 décembre) avec des sexologues, des juristes et des accompagnants.

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.